News

Parcours politique

PDFImprimerEnvoyer

Index de l'article
Parcours politique
Scrutin législatif de 1996
À Ndendé
Scrutin présidentiel de 1998
Toutes les pages

 

 

L'exil à Dakar, le procès par contumace et le retour au Gabon


Expulsé de France en février 1990, Pierre Mamboundou est conduit à Dakar au Sénégal2 pour un exil politique qui va durer trois ans et demi et qui le sépare de sa famille restée en France. À Dakar, il côtoie les hommes politiques, les hommes des médias, les leaders religieux et les intellectuels. Il se rend à Touba, ville sainte Mouride, pour rencontrer le Khalife général de la confrérie Serigne Saliou Mbacké.


Pendant ses trois années d'exil, il apprend le Wolof, la langue locale. Il prend contact avec les étudiants gabonais au Sénégal qu'il convie à le rejoindre dans le combat qu'il mène. Certains parmi eux, tel Richard Moulomba, deviennent des cadres de son parti.


À Libreville, un procès est ouvert contre lui en 1990. À l'issue de ce procès, il est condamné, le 21 décembre 1990, à dix ans de prison par contumace et 10 ans d’interdiction d’exercer ses droits civiques3. La sentence est prononcée par une juridiction d'exception, la Cour de sûreté de l'État, dont les membres sont nommés exclusivement par le Président de la République. Pourtant, le 1er novembre 1993, après une semaine de rétention à l'aéroport international de Dakar, il décide de rentrer définitivement au Gabon malgré la condamnation qui pèse sur lui. Arrivé au Gabon, il fait opposition à sa condamnation par contumace. Le ministère public ne réagit pas dans les huit jours suivant sa démarche, sa condamnation est donc réputée n'avoir jamais existé.


Il pose ensuite sa candidature à la première élection présidentielle multipartite du 5 décembre 1993. Son dossier de candidature est rejeté. Pour manifester leur mécontentement, ses partisans manifestent devant le bâtiment abritant les services du ministère de l'intérieur puis dans les rues de Libreville, le 9 novembre 19934, sans réussir à modifier la décision de rejet.


Le 17 novembre 1993, Pierre Mamboundou tient son premier meeting populaire au Gabon à Kinguélé, un quartier « sous-intégré » situé dans le 3e arrondissement de Libreville. Plus tard, ce quartier réputé frondeur deviendra un fief politique.

Omar Bongo remporte le scrutin de 1993. La contestation de cette victoire donne lieu à de violentes émeutes qui embrasent le pays en 1994. La classe politique gabonaise est alors invitée à se retrouver à Paris, mais il refuse de prendre part à la rencontre ; il se fait représenter par le secrétaire exécutif de son parti, Sébastien Mamboundou Mouyama. Il rejette par la suite les accords signés après cette rencontre, jugeant que l'opposition n'a pas eu suffisamment de garanties sur l'organisation d'élections libres, crédibles et transparentes.



Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vos détails de compte:
Commentaire:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img]   
:D:angry::angry-red::evil::idea::love::x:no-comments::ooo::pirate::?::(
:sleep::););)):0
Donnez votre avis!
  • Membres exécutifs de l'UPG

  • Informations

  • Dieudonné Mboumba
  • Antoine MOUBEMBKI
  • Christine MOUSSOUNDA MOUSSADJI
  • Kisito Moulounguiibouanga
  • Olivier koumba Mboumba
  • JULDAS NGOJOU-BISSIELOU
  • Mathieu Mboumba Nziengui

Pierre Mamboundou

Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Image 5
Image 6
Image 7

Derniers Evènements

Aucun évènement prévu pour le moment.

UPG-Evènements

Avril 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Nombre de visites

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
3
Hier :
82
Semaine :
149
Mois :
5650
Total :
20274
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités