Dernières infos!

L'UPG CELEBRE LES 26 ANS DU DECES DE DOUKAKAS NZIENGUI MUKWATY

PDFImprimerEnvoyer

26è ANNIVERSAIRE DU DECES DE MONSIEUR DOUKAKAS NZIENGUI MUKWATY

altaltaltaltalt

A la tête d’une forte délégation essentiellement composée des membres du Conseil du Secrétariat Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais, aux côtés desquels se sont joints parents, amis et connaissances, Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, Secrétaire Exécutif de cette formation politique de l’opposition, est allé procédé, le samedi 12 Décembre 2015 au Centre des métiers Jean Violas à Owendo, où gît Monsieur DOUKAKAS NZIENGUI MUKWATY, à la pose d’une gerbe de fleurs sur sa pierre tombale en ce jour anniversaire.

Cette cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs, précédée le vendredi 11 Décembre 2015 d’une messe de requiem en l’Eglise des Rois Mages d’Akébé, a permis à tous ceux qui ont connu le personnage de se souvenir de sa grandeur d’esprit et de son engagement politique.

En effet, décédé le 12 décembre 1989, Monsieur DOUKAKAS NZIENGUI MUKWATI fût le tout premier compagnon de lutte de Pierre MAMBOUNDOU dès la création de l’Union du Peuple Gabonais. Les deux hommes, l’un à Dakar en exil, et l’autre qui mourût à Libreville cinq mois après avoir porté le Parti sur les fonds baptismaux, avaient mutualisé leurs efforts pour permettre à l’UPG, dont la reconnaissance juridique va être obtenue grâce à son Secrétaire Exécutif actuel, d’avoir pignon sur rue.

A l’occasion de cette journée commémorative, le Secrétaire Exécutif de l’UPG Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, dans son mot de circonstance, a demandé au martyr DOUKAKAS et au Président Pierre MAMBOUNDOU l’ayant rejoint 22 ans après son décès, de continuer à échafauder les plans de là où ils se trouvent, de telle sorte que  le lourd héritage UPG aille toujours de l’avant. Aussi, a-t-il imploré les disparus de protéger le Parti de tous les prédateurs. Allusion faite à Messieurs MOUKAGNI IWANGOU et MOUBAMBA  qui ont choisi la voie de l’usurpation pour espérer contrôler le Parti. C’était sans compter avec la vigilance de Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, premier responsable de l’UPG après le décès du Président Pierre MAMBOUNDOU, comme lui confère l’article 29 du règlement intérieur du Parti.

Le Secrétaire Exécutif, qui a du reste été ovationné par le Conseil pour avoir utilisé un langage de fermeté à l’endroit des dissidents qui ruent aujourd’hui dans les brancards, a tenu à rappeler, au cours de cette journée anniversaire du décès de Monsieur DOUKAKAS NZIENGUI MUKWATY, qu’il n’y aura jamais deux UPG car, a-t-il dit, les pères fondateurs ne permettront pas à tous ceux qui ont la prétention de le faire d’en arriver là.

Tout entêtement se soldera par un échec. L’issue des différents procès engagés contre les « Profito-Situationnistes » qui veulent s’emparer illégalement du Parti ayant toujours donné raison au Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais.

altaltaltaltalt

 Dans la foulée de cet évènement, le Secrétaire Exécutif a souhaité désormais voir le Parti se mouvoir sur le terrain pour préparer les futures batailles électorales.

Cet anniversaire que l’UPG veut désormais annuel, s’est achevé par un vin d’honneur. Rendez-vous a été pris pour l’an prochain.


                                                                                     Corneille - Communication UPG

 
 

COMMUNIQUE FINAL DU 21 NOVEMBRE 2015

PDFImprimerEnvoyer

 

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF

Sous la présidence de Monsieur Matalthieu MBOUMBA NZIENGUI, Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 21  novembre  2015, à partir de 10 heures 30 minutes, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’ouverture des travaux, le Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais a condamné avec fermeté les évènements douloureux survenus en France et au Mali. Il a par la suite exprimé, au nom du Parti, sa solidarité et sa compassion aux peuples français et malien à la suite des attentats terroristes ayant endeuillé leurs pays.

Passant à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est particulièrement appesanti sur les points ci-après:

 SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE L’INTERIEUR , DE LA SECURITE ET DE L’IMMIGRATION

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Intérieur, de la Sécurité et de l’Immigration, le Conseil du Secrétariat Exécutif a été informé  de la recrudescence à Libreville, du phénomène  de vol à la tire qui, depuis  quelques temps, sème  la psychose au sein de la population.

En effet, des jeunaltes délinquants dont l’âge varie entre 10 et 20 ans, s’organisent désormais en bande et se placent généralement aux abords des rues des quartiers de la ville, agressent et arrachent avec  une violence inouïe  des objets de toute nature aux paisibles citoyens.

Point n’est besoin de rappeler, que ce phénomène d’une intensité dangereuse ternit  à terme l’image de notre belle capitale et partant celle de  notre pays.

Le Conseil, prenant acte de cette information, invite le Gouvernement de la République, à y mettre un terme. Ce qui exige des efforts conjugués de toutes nos forces de défense et de sécurité.

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DES TRAVAUX PUBLICS

Sur rapport du Secrétaire Politique chargé des Travaux Publics, le Conseil a été informé de la visite  de Monsieur le  Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence  Ali BONGO ONDIMBA,  le mercredi 18 Novembre 2015, des chantiers routiers de plein-ciel et Sibang dans les 5e et 6e arrondissements de la ville de Libreville, pour se rendre compte de l’état d’avancement des travaux qui y sont effectués.

Sur la foi de ces informations, le Conseil ayant à plusieurs reprises invité le gouvernement à procéder à la réhabilitation et à la création de nouvelles voies à Libreville, et considérant à juste titre que le droit à la mobilité s’inscrit dans la même logique  que le droit au travail, au logement, à l’éducation et à la santé, etc.,  se félicite du démarrage de l’opération relative au réaménagement des voies à Libreville.

Toutefois le Conseil réitère son vœu de voir le Gouvernement procéder à la création de nouvelles voies, en vue de juguler le phénomène des embouteillages.

Enfin le Conseil recommande au Gouvernement d’assurer l’entretien de nos infrastructures routières.

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE L’EDUCATION

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Education, le Conseil a été informé  du déficit crucial en enseignants dans plusieurs établissements secondaires de notre pays.

Cette situation qui constitue désormais un problème national expose nos apprenants à une formation mal faite à la fin de leur cursus scolaire.

Ces derniers qui représentent l’avenir, devraient bénéficier de tous les enseignements aux fins de leur réussite scolaire, partant, le développement de notre pays.

Par conséquealtnt, l’Union du Peuple Gabonais demande au Gouvernement de tout mettre en œuvre pour pallier ce phénomène qui à long terme, peut devenir  dangereux pour l’éducation dans notre pays.

A cet effet, l’UPG propose au Gouvernement de procéder au recrutement massif d’enseignants et à l’amélioration des conditions d’existence et de travail de ces derniers, et que l’Ecole Normale Supérieure s’attèle à former davantage des professeurs pour ne pas sacrifier l’avenir de nos enfants.

 

                                                                   Fait à Libreville, le 21 novembre 2015

                                                                  Le Conseil du Secrétariat Exécutif

 
 

COMMUNIQUE FINAL DU 14 NOVEMBRE 2015

PDFImprimerEnvoyer

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF

altSous la présidence de Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 14  novembre  2015, à partir de 10 heures 30 minutes, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’ouverture des travaux, le Conseil a tenu à adresser ses félicitations au Secrétaire Général pour avoir fait honneur au Parti lors de son brillant passage à l’émission : « l’Invité de Gabon Télévision » animée par Monsieur Alex LEWOUBI LENDINDJI.

Passant à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est particulièrement appesanti sur les questions suivantes :

 

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Economie et des Finances, le Conseil a été informé de la mesure prise par le Président de la République,  Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA lors du Conseil des Ministres du jeudi 12 Novembre 2015 au cours duquel, il a recommandé à tous les Départements ministériels concernés d’accélérer la procédure d’enquête déjà diligentée afin de rétablir les victimes d’arnaques dans leurs droits.

Prenant acte de cette mesure, le Conseil demande au Président de la République de tout mettre en œuvre afin que les compatriotes puissent au plus vite entrer en possession de leur  épargne et que soit réparé  le préjudice moral subit par les clients desdits établissements financiers.

Aussi, le Conseil invite-t-il les compatriotes à faire désormais preuve de vigilance afin d’éviter ce type de désagrément qui affecte de nombreuses familles.

SECRETARIAT POLITIQUE EN CHARGE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES

Sur rapport du Secrétaire Politique en charge des Relations avec les Institutions Constitutionnelles, le Conseil a été informé de la campagne de sensibilisation portant sur les différents aspects du processus électoral animé par la Cour Constitutionnelle qui a débuté, le 09 Novembre 2015 pour s’achever le 28 Janvier 2016.

Cette campagne de sensibilisation intervient après le constat fait par la Cour Constitutionnelle d’un déficit en matière de formation, d’éducation et d’informations, des institutions, des acteurs politiques et des citoyens dans les différents aspects du processus électoral.

Prenant acte de ce rapport, le Conseil se félicite de cette initiative très importante du rappel du code électoral de la part de la Cour Constitutionnelle, qui relève de la pédagogie en ce qu’elle permettra de situer la part de responsabilité de chaque Institution impliquée dans le processus électorale.

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE LA SANTE

Sur communication du Secrétaire Politique en charge de la Santé, le Conseil a été informé de la prolifération des chiens errants dans Libreville et ses environs. alt

Au regard de ce phénomène inquiétant et du danger que représente ces animaux domestiques, vecteurs des maladies graves comme la rage, le Conseil interpelle toutes les autorités ayant pouvoir de donner suite, de procéder à l’éradication de ce phénomène.

                                              

                                                                       Fait à Libreville, le 14 Novembre 2015

 

                                                                  Le   Conseil du Secrétariat Exécutif

 

 
 

LU POUR VOUS

PDFImprimerEnvoyer

 

Réné Ndemezo’o: « Moukagni-Iwangou doit encore beaucoup apprendre, il n’est pas apte! »

Sortie du sommalteil pour prendre part à la rentrée politique de la Convention de la Diaspora Gabonaise (CDG), Tsé-Tsé Réné Ndemezo’o Obiang va consacrer le peu de temps qu’il a passé éveillé à faire une appréciation virulente de l’action politique menée par Jean De Dieu Moukagni-Iwangou. Le Bitamois, suivant les instructions de son nouveau mentor Jean Ping, n’a pas manqué de s’acharner sur le Président de l’UPG.

En effet, pour Ndemezo’o, Moukagni-Iwangou ne serait pas prêt pour prétendre porter les couleurs de l’opposition gabonaise durant l’élection présidentielle de 2016. Il n’est pas prêt et fait encore dans l’amateurisme politique. Pour justifier son point de vue, Tsé-Tsé prend exemple sur le mandat de l’amant de Tâta Huguette à la tête du Front de l’opposition pour l’alternance (FOPA). C’est durant son magistère que les relations entre les différents leaders de regroupement se sont fissurées et qu’une véritable incompréhension s’est installée.

Ainsi, Moukagni-Iwangou n’est pas un leader charismatique et un rassembleur sur lequel l’opposition gabonaise devrait fonder ses espoirs lors de la prochaine échéance électorale.

Depuis qu’il a été évincé et remplacé par l’exhibitionniste Pierre André Kombila Koumba à la tête du Front, Moukagni-Iwangou essuie chaque jour des humiliations et des reproches venant de ses frères d’arme lors de leurs différentes sorties. Un acharnement tout azimut qui le pousse à se rabattre sur les réseaux sociaux avec certains de ses proches pour riposter à travers des publications contre ses détracteurs auxquels il veut prouver qu’il n’est pas une poule mouillée.



 11 novembre 2015 - par Obame-Mussavu Roger  TIMES GABON

 
 

GUERRE AU SEIN DU GROUPE MOUKAGNI: NZAMBA FLINGUE MOUKAGNI IWANGOU

PDFImprimerEnvoyer

                                     LES SOMMES D’ARGENT REÇUES PAR MR PROPRE alias BATMAN

Chers coaltmpatriotes,alt

Le vendredi 16 Octobre 2015, mes amis et moi avions animé une conférence de presse au complexe hôtelier Massanga Palace sis au quartier Belle-vue 1. Au cours de cette conférence de presse nous avons donné la possibilité à Monsieur ‘PROPRE’ de nous contredire sur tout ce qui avait été dit. Deux semaines après, nous revenons vous donner les sommes perçues en espace de deux jours par Monsieur PROPRE. Ici, est lieu de vous démontrez combien de fois nos hommes politiques n’ont aucune probité morale.
Chers compatriotes,
Nous vous demandons de nous suivre attentivement car le 10 septembre et le 11 septembre 2011 à 18H, le pouvoir va rendre un homme millionnaire aussi facilement.
Chers compatriotes,
Le jeudi 10 septembre 2015, une rencontre a eu lieu au domicile de Monsieur Jean BOUASSI BOUASSI sis au boulevard triomphal où prenait part Monsieur Yves Fernand MANFOUMBI le maître d’œuvre qu’accompagnait Monsieur Maixent ACCROMBESSI KANI et Monsieur Propre. Après cet entretien Monsieur Maixent ACCROMBESSI KANI remettra une somme de 50.000.000 FCFA plus un véhicule de marque 4x4 dernier modèle à Monsieur PROPRE. Et il recevra de la part de Monsieur Yves Fernand MANFOUMBI un montant de 30.000.000 FCFA.
Soit un total ce jour de FCFA.80.000.000
Le vendredi 10 septembre 2015 dans l’après midi, Monsieur PROPRE accompagné de Monsieur BOUASSI BOUASSI Jean vont être reçus à la Présidence de la République au salon marocain par Ali Ben BONGO dans le but de négocier le poste de ministre. Au sortir de ce face à face, Monsieur PROPRE recevra de la part d’Ali BONGO ONDIMBA la somme de 600.000.000 Frs.
Le même jour, dans la soirée, une rencontre aura lieu une fois encore au domicile de Monsieur BOUASSI BOUASSI Jean où prenaient part Messieurs PROPRE, Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, KOUMBA MBOUMBA Olivier et Yves Fernand MANFOUMBI plus connu sous le pseudonyme de MANF10. Au cours de cette réunion, Monsieur Yves Fernand MANFOUMBI demandera la réconciliation des deux tendances de l’Union du Peuple Gabonais et remettra à Messieurs PROPRE et Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, la somme de 10.000.000 FCFA chacun.
Sommes perçues par Monsieur PROPRE :
jeudi 80.000.000 FCF
Vendredi 610.000.000 FCFA
Soit un total.....690.000.000 FCFA
Chers compatriotes,
Voilà des hommes, pendant que le peuple gabonais croupit dans la misère, qui sont en train de dilapider l’argent du contribuable pour satisfaire leurs appétits égoïstes.
Comment penser qu’en cette période de rentrée scolaire où les parents n’arrivent pas à joindre les deux bouts pour faire le trousseau scolaire de leurs progénitures, où les femmes accouchent dans des hôpitaux à même le sol, des personnalités de cette trempe font des manigances pour corrompre un individu qui ne vaut pas la peine.
Lorsqu’un régime minoritaire, impopulaire et au bilan négatif, est incapable d’assurer le bien être de sa population ; mais s’obstine à rester au pouvoir à tout prix jusqu’à faire main basse sur l’argent du contribuable;
Chers compatriotes,
A vous de juger si de tels hommes politiques peuvent être des modèles pour les générations futures.
Pour notre part, nous disons NON

 
 

Page 3 sur 6

  • Membres exécutifs de l'UPG

  • Informations

  • Dieudonné Mboumba
  • Antoine MOUBEMBKI
  • Christine MOUSSOUNDA MOUSSADJI
  • Kisito Moulounguiibouanga
  • Olivier koumba Mboumba
  • JULDAS NGOJOU-BISSIELOU
  • Mathieu Mboumba Nziengui

Pierre Mamboundou

Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Image 5
Image 6
Image 7

Derniers Evènements

Aucun évènement prévu pour le moment.

UPG-Evènements

Avril 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Nombre de visites

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
3
Hier :
82
Semaine :
149
Mois :
5650
Total :
20274
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités