La vie du parti

COMMUNIQUE FINAL DU 23 JANVIER 2016

PDFImprimerEnvoyer

 

altSous la présidence de Monsieur NGODJOU-BISSIELOU, Secrétaire Politique en Charge de la Communication, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 23Janvier 2016, à partir de 10 heures, en son siège National, sis à Awendjé.

 

Passant à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est appesanti sur les questions suivantes :

 

SECRETARIAT GENERAL

 

Sur Communication du Secrétaire Général Adjoint 1 en charge des Relations Extérieures, le Conseil a été informé de l’incident diplomatique survenu au cours de la semaine dernière entre le Gabon et la France suite aux propos tenus par le Premier Ministre français Manuel Valls.

 

Ces propos qui ont polarisé l’attention de toutes les opinions et majoritairement commentés, ont provoqué des vives contestations de la part du pouvoir en place au Gabon.

 

Prenant acte de ce que l’incident est désormais clos, le Conseil du Secrétariat Exécutif encourage toutes les parties à œuvrer dans le sens de la préservation des relations séculaires qui lient la France et le Gabon, dans un esprit empreint de respect mutuel, pour l’intérêt bien compris de nos deux peuples qui ne demandent pas mieux.

Sur un tout autre plan, le Conseil du Secrétariat Exécutif, sur rapport de la Commission d’Organisation des Manifestations Publiques (COMAP), a été informé de l’état d’avancement des préparatifs de la Première Convention Nationale de l’UPG qui aura lieu du 26 au 28 Février 2016 à Port-Gentil.

 

A ce sujet, le Conseil du Secrétariat Exécutif a rappelé le caractère important de cette Convention Nationale dont le rôle principal est de préparer la tenue du Premier Congrès du Parti.

 

En conséquence, il a instruit ladite Commission, à travailler en mutualisation avec les militants de Port-Gentil, afin de tout mettre en œuvre pour que cette manifestation puisse voir la participation massive des militants et sympathisants du Parti.

 

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME.

 

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de la Justice et des Droits de l’Homme, le Conseil du Secrétariat Exécutif a été informé de la rentrée solennelle de la Cour Constitutionnelle, le 21 janvier 2016.

 

Cette cérémonie a été l’occasion pour le Président de la Haute Institution d’attirer, une fois de plus, l’attention des Pouvoirs Publics sur l’urgence de mettre un terme à l’anarchie observée au sein des partis politiques, s’agissant notamment des scissions.

 

Le Conseil du Secrétariat Exécutif se réjouit de cette prise de position et espère que tous les usurpateurs qui s’accrochent éperdument à l’Union du Peuple Gabonais  comprendront une bonne fois pour toute qu’on ne peut continuellement fouler aux pieds les lois de la République.

L’Union du Peuple Gabonais qui réaffirme son attachement à l’Etat de droit, rappelle qu’il reste un et indivisible et que Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI demeure son seul responsable légal.

 

C’est pourquoi, le Secrétaire Exécutif en sa qualité de démocrate, lance un vibrant appel à tous les militants restés en marge, à rejoindre le Siège National du Parti sis à Awendjé.

 

SECRETARIAT POLITIQUE EN CHARGE DES QUESTIONS ELECTORALES.

 

Le Secrétaire Politique en charge des Questions électorales a informé le Conseil du démarrage de l’opération de révision de la liste électorale pour le compte de l’année 2016.

 

Cette opération qui a débuté le lundi 18 janvier 2016 s’étendra jusqu’au 2 mars de l’année en cours.

Elle concerne aussi bien les Gabonais vivant sur le territoire national que ceux de l’étranger.

 

Cette nouvelle opération permet :

 

            - d’enrôler des nouveaux électeurs, c’est-à-dire ceux ayant atteint l’âge de 18 ans ;

- de vérifier et de confirmer des noms sur la liste existante pour les citoyens déjà inscrits ;

- de procéder à la radiation des électeurs souhaitant changer de lieu de résidence.

Prenant acte de cette information, le Conseil du Secrétariat Exécutif réitère son appel à la mobilisation des militants de l’UPG et les exhorte à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales en vue d’assurer au Parti les meilleurs résultats pendant les échéances électorales à venir.

Par ailleurs, le Conseil du Secrétariat Exécutif a également pris acte de la publication, par le Ministre de l’Intérieur, des résultats de l’opération d’enrôlement de 2015. Toutefois, l’UPG attend le traitement définitif de la liste électorale pour d’éventuelles observations.

ECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE LA CULTURE, DES ARTS,  DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Le Secrétaire Politialtque chargé de la Culture, des Arts, de la Jeunesse et des Sports, a fait au Conseil une communication sur l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football en 2017.

Le Conseil du Secrétariat Exécutif se félicite, une fois de plus, du choix du Gabon pour organiser la CAN 2017 et encourage le Gouvernement à finaliser la construction des infrastructures sportives et hôtelières, notamment le Stade Omnisports de Libreville dont les travaux, débutés depuis plusieurs années, ne sont pas encore arrivés à leur terme.

                                                        Fait à Libreville, le 23 Janvier 2016

                                                        Le Conseil du Secrétariat Exécutif

 
 

COMMUNIQUE FINAL DU 16 JANVIER 2016

PDFImprimerEnvoyer

 

Sous lalta présidence de Monsieur Jean Olivier KOUMBA MBOUMBA, Secrétaire General  de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 16 janvier 2016, à partir de 10 heures, à son siège national, sis à Awendjé.

 A l’entame des travaux, revenant sur le sacre de Pierre Emerick AUBAME EYANG, obtenu à Abuja au Nigeria, le Secrétaire Général de l’Union du Peuple Gabonais a tenu à présenter ses vives félicitations au footballeur professionnel international pour avoir été désigné meilleur joueur africain de l’année 2015, devenant ainsi le premier gabonais à obtenir le ballon d’or .

 Cette distinction qui fait l’honneur et la fierté du Gabon, doit constituer l’élément catalyseur qui permettra d’engranger d’autres succès surtout au moment où le Gabon s’apprête à abriter, en 2017, l’organisation de la Coupe d’Afrique de Nations de football.

 A cet effet, le Secrétaire Général encourage les jeunes gabonais à s’inspirer du modèle qu’incarne Pierre Emerick AUBAME EYANG.

 Passant à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est particulièrement appesanti sur les points suivants :

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES

 Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, le Conseil a été informé du calvaire que vivent les populations de Libreville et ses environs du fait des délestages quotidiens de la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG).

 Selon les responsables de cette entreprise, ces délestages sont la conséquence des anomalies survenues au niveau du réseau interconnecté de Libreville.

 Le Conseil, qui marque son indignation, rappelle  que la SEEG, a été l’objet, le 13 juin 1997, d’une convention de concession entre la Général des Eaux, société française spécialiste de la production et de la distribution de l’eau potable associée à la société Irlandaise ESBI, spécialisée dans la production et la distribution de l’électricité.

Immédiatement après la signature de cette convention de concession, le partenaire Irlandais s’est retiré.

Normalement, l’accord entre la Général des Eaux et la société Irlandaise ayant été dénoncé par l’une des parties, les conditions de la mise en place de la concession était implicitement dénoncées.

Dans ce cas, la conséquence était l’annulation de la convention.

Mais malgré la défection du partenaire Irlandais, spécialiste de la production et de la distribution de l’Électricité, le Gabon a conservé la convention de mise en concession de la SEEG.

 Après bientôt 20 années d’exécution de la convention, on a constaté que la qualité des prestations des services de la SEEG en eau et en électricité a considérablement baissé. Dans ces conditions, l’Etat Gabonais pense-t-il reconduire la convention de concession avec la SEEG-VEOLIA après 2017, date du terme de celle-ci?

La SEEG étant considérée comme le bras séculier de la politique sociale du Gouvernement en matière d’eau et d’électricité, l’UPG propose au Gouvernement,  pour assumer ses responsabilités régaliennes, de recapitaliser  la SEEG.

VEOLIA et ESBI ont emporté la décision du Gouvernement, entre autres, sur la baisse du prix du m3 d’eau et du KWh  d’électricité à la consommation. Malheureusement cette baisse observée au départ s’est transformée en hausse vertigineuse.

 Et comme si cela ne suffisait pas, les Gabonais doivent faire face aux délestages quotidiens et dont les conséquences nombreuses sont dévastatrices pour la majorité des ménages.

 SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE L’EDUCATION

 Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Éducation, le Conseil a été informé de l’entrée en grève, depuis le 04 janvier 2016 et cela pour un mois, de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Éducation (CONASYSED) qui revendique, entre autres :

-  le  -  le paiement des salaires des agents du pré-primaire attendus depuis le 25 décembre 2015 ;alt

-          - la mensualisation de la Prime d’Incitation à la Fonction Enseignante (PIFE)

-       -   le paiement de la prime d’incitation à la performance (PIP) pour le deuxième trimestre.

-         -  les vacations

-         -  la poursuite de la transformation des écoles primaires en collèges d’enseignement secondaire

-         -  le respect de tous les engagements pris par le gouvernement.

Le Conseil du Secrétariat Exécutif qui regrette que ces grèves à répétition affectent régulièrement les apprenants, encourage le Ministre en charge de l’Éducation Nationale et les  syndicats à privilégier le dialogue afin de trouver des solutions pérennes aux différents problèmes posés, pour le bien de nos enfants qui ne demandent qu’à être formés dans des conditions empruntes de sérénité. 

                                                                                                                                                                                                   Fait à Libreville, le 16 janvier 2016

                                                                                                                                                                                                   Le Conseil du Secrétariat Exécutif

 
 

COMMUNIQUE FINAL DU 26 DECEMBRE

PDFImprimerEnvoyer

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF

 

 

altSous la présidence de Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, Secrétaire Exécutif  de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 26 décembre 2015, à partir de 10 heures, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’entame des travaux, le Secrétaire Exécutif a invité le Conseil à observer une minute de silence en la mémoire de Monsieur l’ancien Premier Ministre Léon MEBIAME MBA. Il a ensuite tenu à présenter ses vives félicitations à la délégation du Conseil du Secrétariat Exécutif, conduite par le Secrétaire Général, Monsieur Jean Olivier KOUMBA MBOUMBA, qui s’est rendu à Port-Gentil ou le Parti a organisé une série des manifestations qui ont connu un franc succès.

Ces félicitations vont également à l’endroit de la Fédération de l’Ogooué-Maritime qui a massivement mobilisé ses militants pour la réussite de cette mission.

Dans le même esprit, le Secrétaire Exécutif exhorte tous les responsables provinciaux de l’UPG à la remobilisation des troupes pour les batailles électorales à venir.

Examinant les points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est particulièrement appesanti sur les points ci-après :

 SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DES QUESTIONS ELECTORALES

Sur communication du Secrétaire Politique chargé des Questions Electorales, le Conseil a été informé du lancement par le Ministère de l’Intérieur d’une autre phase d’enrôlement dès janvier 2016, en prélude à l’élection présidentielle et aux élections législatives de la même année.

L’Union du Peuple Gabonais souscrit à cette opération et appelle ses militants à se faire massivement enrôler le moment venu.

Toutefois, le Conseil qui se réjouit du lancement de cette phase d’enrôlement, invite le Ministère de l’Intérieur à faire le bilan de l’enrôlement de 2015.

Par ailleurs, l’Union du Peuple Gabonais réitère son vœux de voir le processus de la mise en place de la biométrie être complétée par l’introduction de l’authentification de l’électeur et de l’interconnexion des sites.

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, le Conseil a été informé de l’accident survenu sur un chantier de construction, le jeudi 24 décembre 2015 aux environs de 20 heures au quartier Nzeng Ayong.

Cet accident qui intervient à la suite de l’effondrement d’un immeuble a occasionné des blessés graves et des dégâts matériels importants.

C’est pourquoi l’Union du Peuple Gabonais interpelle le Gouvernement sur les constructions spectaculaires toujours observées à Libreville et ses environs, souvent hors des normes de construction en vigueur dans notre pays.

A cet effet, le Conseil demande au Gouvernement de prendre toutes les mesures afin de procéder à des contrôles systématiques des chantiers pour ne pas exposer les populations à ce genre de sinistre.

Par ailleurs, le Conseil a été informé de ce que notre capitale présente depuis quelques temps un état de salubrité respectable. Il tient à cette occasion à féliciter la société AVERDA grâce à qui, notre ville arbore un beau visage.

altToutefois, le Conseil déplore le comportement incivique de nombreux compatriotes qui n’hésitent pas à détruire les bacs à ordures et jeter à même le sol le contenu de leurs poubelles.

C’est pourquoi, le Conseil demande au Gouvernement de multiplier les campagnes de sensibilisation afin de pousser les usagers à prendre conscience de la nécessité de vivre dans un environnement sain au moment ou vient de se tenir, en France, la COP21.

 

                                                        Fait à Libreville, le 26 décembre 2015

 

                                                         Le Conseil du Secrétariat Exécutif

 
 

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF DELOCALISE

PDFImprimerEnvoyer

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF DELOCALISE

 

 


altSous la présidence de Monsieur Jean Olivier KOUMBA MBOUMBA, Secrétaire Général de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Porte-parole du Parti, le deuxième Conseil délocalisé du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 19 décembre 2015, à partir de 10 heures, en son siège provincial, sis à Mini-prix à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime.

A l’entame des travaux, le Conseil  s’est félicité de la tenue, dans la capitale économique du Gabon, de la réunion du Conseil du Secrétariat Exécutif.

Port-Gentil marque la première étape de la tournée de l’Union du Peuple Gabonais, qui le conduira à travers le territoire national.

Aussi le Conseil invite-t-il les militantes, les militants et les sympathisants de l’UPG à se mobiliser massivement afin de réserver un accueil digne de ce nom à la délégation du Parti à chaque étape de ladite tournée.

Par ailleurs, le Conseil a tenu à présenter ses vives félicitations et ses encouragements au Mouvement National des Femmes de l’Union du Peuple Gabonais après la tenue, le 4 décembre 2015 à Libreville, du séminaire des femmes sur le thème : La femme face à la politique.

Ce séminaire, qui a connu un franc succès, a été l’occasion pour les femmes de l’UPG de faire le constat selon lequel au Gabon, l'égalité entre l'homme et la femme n'est plus à rechercher sur le plan juridique. Toutefois, au plan politique, la femme est sous-représentée et cela se remarque de façon ostentatoire. La situation de l'auto-exclusion de la femme dans les organes politiques du pays est très accentuée. Il suffit de chercher à compter le nombre de partis politiques tenus par les femmes pour s’en convaincre.

C’est pourquoi, elles lancent un appel à la femme gabonaise pour qu’elle se lève afin de manifester son engagement politique véritable car elle a un pouvoir de séduction et une capacité de persuasion.

La femme étant l’un des principaux piliers de l’Union du Peuple Gabonais, le Conseil marque son accord pour la tenue le 4 décembre de chaque année, de la journée nationale de la femme de l’UPG.

Sur un tout autre plan, le Conseil du Secrétariat Exécutif a exprimé sa satisfaction quant à la célébration, le 12 décembre 2015 à Libreville, du 26e anniversaire du décès de Monsieur DOUKAKAS NZIENGUI MOUKWATY, Premier compagnon de lutte de feu Pierre MAMBOUNDOU, Président-Fondateur de l’Union du Peuple Gabonais, qui a payé jusqu’au sacrifice suprême pour l’instauration de la démocratie et la liberté dans notre pays.

Dans le même ordre d’idée,  le Conseil du Secrétariat Exécutif a appris avec consternation, le décès survenu le 18 décembre 2015 à Libreville, de Monsieur Léon MEBIAME MBA, ancien Premier Ministre du Gouvernement gabonais.

Le devoir de mémoire, nous rappelle qu’en 1998, après sa démission du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Monsieur Léon MEBIAME MBA avait soutenu la candidature à l’élection présidentielle, de Monsieur Pierre MAMBOUNDOU qui se présentait pour le compte du Haut Conseil de la Résistance (HCR).

Le Conseil du Secrétariat Exécutif présente à la famille éplorée ses sincères condoléances.

Passant à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est particulièrement appesanti sur les questions suivantes :

SECRETARIAT GENERAL

Sur rapport du Secrétaire Général, Président de la Commission chargée de l’Organisation des Manifestations publiques (COMAP), le Conseil décide à l’unanimité de l’organisation, du 26 au 28 février 2016 à Port-Gentil, de la Convention Nationale de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) en vue de la tenue du premier congrès ordinaire du Parti.

A cet effet, le Conseil invite les militantes et les militants à se préparer à prendre une part active à cet important évènement.

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DES QUESTIONS ELECTORALES

Sur Communication du Secrétaire Politique chargé des Questions Electorales, le Conseil du Secrétariat Exécutif a été informé de la fin, le 13 décembre 2015, de l’opération d’enrôlement entamée depuis le 30 octobre 2015 sur toute l’étendue du territoire national.

Les résultats de cette opération ne sont pas encore connus, cependant, le ministre gabonais de l’Intérieur a annoncé, jeudi 17 décembre 2015, aux chefs des partis politiques de la majorité et de l’opposition, qu’une nouvelle révision de la liste électorale est prévue dès janvier 2016 en prélude à l’élection présidentielle de 2016 et des élections législatives  de la même année.

Selon le ministre de l’Intérieur, la révision de la liste électorale durera 45 jours conformément aux dispositions de l’article 37 de la loi 7/96 relative à toutes les élections politiques en République Gabonaise. Elle concernera les Gabonais vivant dans le pays ainsi que les Gabonais de l’étranger.

Tout en prenant acte de l’information, le Conseil demande aux militantes et militants de l’Union du Peuple Gabonais à être attentifs aux messages du Parti qui se feront le moment venu.

S’agissant de l’élection présidentielle proprement dite et évoquant l’éventualité de la participation de l’Union du Peuple Gabonais à ladite élection, la position du Parti sera connue à l’issue du congrès qui se tiendra dans les tout prochains mois.

Quant aux élections législatives, le Conseil du Secrétariat Exécutif  invite les potentiels porteurs d’ambitions, à se manifester dès à présent afin de leur permettre une préparation optimale pour lesdites élections.

SECRETARIAT POLITIQUE CHARGE DES ORGANES LOCAUX

altSur communication du Secrétaire Politique chargé des Organes Locaux, le Conseil du Secrétariat Exécutif a été informé des sorties récurrentes, de certains individus se réclamant de l’Union du Peuple Gabonais dont le président serait monsieur Jean de Dieu MOUKAGNI IWANGOU pour certains et pour d’autres monsieur Bruno Ben MOUBAMBA malgré les décisions de justice interdisant ces deux compatriotes à s’exprimer au nom de l’UPG.

A Port-Gentil notamment, un certain Jean Aimé MOUKETOU s’arroge le titre et la qualité de Délégué Communal et brille par des propos injurieux à l’encontre des autorités légales du Parti et principalement du Secrétaire Exécutif Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI.

Le Conseil du Secrétariat Exécutif prend à témoin l’opinion nationale devant les agissements de ces compatriotes qui ont fait le choix délibéré de défier la justice de notre pays et qui, volontairement, se placent sous le coup de l’usurpation des titres et des qualités, s’exposant ainsi aux poursuites judiciaires.

Aussi, le Gabon étant un pays de droit, le Conseil recommande-t-il au Secrétaire Politique en charge de la Justice de tout mettre en œuvre en vue d’intenter une action en justice contre les usurpateurs.

 

Fait à Port-Gentil, le 19 décembre 2015

Le Conseil du Secrétariat Exécutif

 
 

Page 2 sur 4

  • Membres exécutifs de l'UPG

  • Informations

  • Dieudonné Mboumba
  • Antoine MOUBEMBKI
  • Christine MOUSSOUNDA MOUSSADJI
  • Kisito Moulounguiibouanga
  • Olivier koumba Mboumba
  • JULDAS NGOJOU-BISSIELOU
  • Mathieu Mboumba Nziengui

Pierre Mamboundou

Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Image 5
Image 6
Image 7

Derniers Evènements

Aucun évènement prévu pour le moment.

UPG-Evènements

Avril 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Nombre de visites

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
3
Hier :
82
Semaine :
149
Mois :
5650
Total :
20274
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités